top of page

VIEILLISSEMENT DU CHIEN

Par Anne Sophie, fondatrice et gérante de Love Dogs Education (Tout droit réservé à Love Dogs Education (lyon) ).


Vous avez été très nombreux à me réclamer un article à ce sujet.


Alors le voici. Cet article à pour vocation non pas d’être le portrait des chiens vieillissant mais de vous éclairer sur ce que s’est de vivre avec un chien qui prend de l’âge.


L’article s’inspire de mon expérience personnelle avec un chien qui prend de l’âge et commence à développer des pathologies, mais aussi sur de nombreuses recherches personnel.


Je dois vous avouer que je le fais aussi pour moi .

Je m’explique, vous le savez peu être pas mais je suis propriétaire de deux super-chiens ( comme c’est original une éducatrice qui a des chiens =) ).


Popsy que vous voyez souvent sur les réseaux sociaux . Mon gros bébé berger australien américain de quatre ans maintenant. Il m’accompagne sur un grand nombre de nos séances et coachings.


Nala, ma princesse aux billes noire, de bientôt dix ans . Je lui dédis cet article car c’est en partie “grâce” à elle que je l’écris. Nala a subis deux chirurgies, elle a donc un passif ostéo-articulaire plutôt lourd et elle souffre d’arthrose précoce .




Nous vivons avec Nala depuis dix ans maintenant ( je dis “ NOUS” car je compte tous les membres de notre foyer). Nous l’avons adopté en animalerie ( ce qui est désormais interdit par la loi). Nous n’avions donc pas d’antécédent sur sa génétique, sa véritable provenance... Mais nous l’avons adopté en ayant conscience des “risques” que cela impliquait.

Pour nous impossible de la laisser là, dans ce que j’ai baptisé un “bocal”, une vitrine salle de crasse, ou elle baignait dans les déjections et se faisait harceler par un autre chiot colocataire.

Au moment même du règlement, j’ai pris conscience que ma/ notre vie, mon/notre quotidien allaient être chamboulés.


“Pourquoi? adopter un chiot c’est que du bonheur ! ils sont tellement mignons!!”

C’est sûr qu’on se laisse vite attendrir par la petite bouille, le petit museau tout humide et les petites pattes si rikiki minuscules. Croyez moi il ne faut pas voir que le physique du chien lors d’une adoption.

Prenez en compte que c’est un engagement, un changement radical dans vos habitudes de vie ( parfois). Dés son arrivée à la maison le chiot va avoir besoin de vous, d’être encadré, guidé. Il vous faudra vous armer de patience et gérer votre frustration lors de nombreux apprentissages . Je pense notamment à l’apprentissage de la propreté chez le jeune chien. Souvent mes clients qui viennent d’adopter un chiot, ce sente dépassés, submergés par les émotions. Il rentre du travail est découvre leur maison sens dessus dessous, avec des petits cadeaux déposés par ci par là.


Gardez en tête que chacun des apprentissages du chien peuvent être long et laborieux mais que cela reste temporaire . Travaillez au quotidien votre chien vous aidera à progresser .


Bref, on passe le cape chiot, on rentre dans “l’adolescence” du chien qui généralement débute à 6 mois. On redécouvre son chien, plus énergique, plus ou moins téméraire, qui cumule parfois les bêtises.

Là encore on gère, où on apprend à gérer la situation. Beaucoup de mes clients font appel à moi à cet âge. J’entends souvent : “ il est ingérable”. Est-ce vraiment la faute du chien ? Non, votre chien subit un changement hormonal important , qui peu chez certains chiens être troublant. Il grandit ( bien trop vite je vous l’accorde). Nombreux facteurs (physiologique, biologique, et psychologique...) à l’adolescence du chien peuvent être source de “conflits” avec votre chien.

Là encore rappelez vous que votre chien est en pleine transition dans sa vie. Accompagnez-le, aidez et guidez-le. Ne le mettez pas en échec .Faite vous aidé par un professionnel si vous n’y arrivez pas.

Gardez en tête que de se faire accompagner pour éduquer son chien n’est pas une honte. Bien au contraire, a mon sens, toute personne capable de reconnaitre avoir besoin d’aide pour coacher son chien et une personne responsable qui oeuvre pour le bien de son animal et souhaite le meilleurs pour lui.


Quelques années passent, et vous sentaient que votre chien traine de la patte en balade. Il semble moins intéressé par les grandes sorties et apprécie de plus en plus les moments calmes.


ON Y EST!!! NOS CHIENS SONT VIEUX !!!


Je me suis rendu compte que ma Nala à de plus en plus de mal à nous suivre en balade. Lorsqu’elle est en libre ( sans laisse), elle est souvent derrière, marche à son rythme. En laisse, il devient difficile de la balader car là encore elle est à la traine en bout de laisse ( derrière nous).

Il faut savoir que nos chiens sont suivis 2 à 3 fois par an par un ostéopathe ( que je salue dans cet article) et qui à mon sens est un magicien!

Nos chiens sortent toujours apaisés, soulager de leurs douleurs.

Un suivi vétérinaire est également assuré par notre clinique que nous adorons . Vous me trouvez “gaga” des praticiens qui suivent mes chiens mais vous allez comprendre pourquoi =) .

A mon sens , et je ne cesse de le répéter à mes clients, il est important d’avoir un super feeling avec son vétérinaire, mais surtout que votre chien sente bien. Même si dans les meilleurs des cas vous verrez cette personne 1 à 2 fois par an, pensez que quand votre chien va vieillir vous irez plus régulièrement chez votre vétérinaire traitant.

Il est difficile parfois de réaliser que son chien prend de l’âge.

C’est notre cas. Nous sommes encore dans la phase d’acceptation, car oui avoir un “vieux chien” c’est accepter certaines choses. Je pense notamment au quotidien. Nous adorons partir à la découverte de nouvelles balades et randonnées, et, pour nous il s est inconcevable de le faire sans nos toutous. Aujourd’hui nous vérifions certains critères avant de partir ( durée de la balade, dénivelée ...). C’est un rituel que je nous impose afin de ne pas prendre le risque de trop fatiguer notre Nala ou la mettre en difficulté et rendre la balade inconfortable pour elle.


Il nous est encore difficile de renoncer à la prendre avec nous. Nous sommes partagés entre lui faire plaisir en prenant l’air avec nous et la laisser tranquillement à la maison pour du repos. Encore plus difficile car notre Popsy lui est toujours de la partie. Une certaine culpabilité nous envahis donc au moment du départ où nous avions décidé de laisserNala a la maison.

Encore plus difficile quand celle ci vous regarde vous préparer avec ses deux billes.


Nous avons donc décidé pour nous aider à sortir un peu de cette culpabilité de mettre en place quelques astuces à la maison.

Nous préparons les affaires ( souvent ritualisés par les chiens ils comprennent alors que la sortie se prépare), Popsy enfile son harnais et nous proposons harnais ouvert de venir à Nala.

Elle “ choisies” alors de venir ou non. Une méthode qui est encore en rodage mais qui semble fonctionner. De plus en plus souvent, elle ne bouge même plus de son panier, ou reste allonger sur le sol du salon ( endroit où le soleil frappe et ou elle aime se reposer).


Je précise que j’ai énormément travaillé la mise du harnais, afin que nos chiens n’est pas de craintes, ou de mouvement de recule au moment de l’enfiler.

Nous arrivons ainsi à nous raisonner, après tout nous lui laissons le choix.


Nous partons également du principe que dès lors que nous avons déjà fait dans la semaine de “grandes” balade avec Nala il faut désormais la laisser se reposer. Nous nous sommes dit qu’il était bon de faire un jour de balade, deux jours de OFF ( OFF étant les journées ou elle fait ses balades hygiéniques au nombre de 4, qui représente une heure en cumulé).

Mais attention, ces fameuses journées off, sont accompagnées de riches stimulations pour notre Nala. Afin d’éviter l’ennuie, qui peu être la cause de grosses déprimes chez le chien, nous proposons des activités de stimulation et d’enrichissement.

Par exemple nous prenons le temps de travailler quelques exercices à la maison, au calme, sans forcer sur les articulations. Des exercices où finalement c’est plutôt le cerveau de Nala qui travail. Nous mettons un point d’honneur à enrichir notre relation avec nos chiens. A mon sens, la relation avec son chien est fondamental pour n’importe quel exercice. Nous proposons ainsi 5 à 10 minutes de jeu interactif ( jeu de plateau de stratégie, exercice d’auto-contrôle...).

J’en profite pour travailler avec elle, sur ces journées Off en médical training, soins coopératif. Nous pouvons ainsi renforcer quelques acquis , et enrichir nos compétences ensemble ( Nous vous parlerons du médical training plus en details dans un autre article).


Elle dispose également ces jours là de mastication naturelle à plus ou moins longue durée ( oreille de porc, peau de sanglier, museau de boeuf séché), Cela répond à son besoin de mastication et lui permet de dépenser son énergie ( la mastication étant un besoin énergivore chez le chien).


Outre le fait de continuer à les occuper durant les journées de repos, il faut aussi penser aux investissements parfois nécessaire pour améliorer le quotidien de nos vieux chiens.


Ainsi nous avons mis en place quelques routines à la maison. Il s’agit d’aides techniques :

Nous nous rendons compte que Nala à de plus en plus de mal a grimpé sur le canapé ( oui mes chiens sont autorisés sur le canapé, pour moi il est propre a chacun de choisir si oui ou non il souhaite que son chien est accès au canapé) chez nous c’est OUI.


Afin de l’aider nous utilisons le tiroir de notre canapé qui est convertible pour créer une marche d’escalier. Ainsi elle peut facilement monter et descendre. Il existe des aides techniques comme des escaliers de canapé en mousse ou en bois.

Nous lui avons pris un couchage orthopédique, qui est à mémoire de forme et qui permet de soulager les articulations des chiens ( elle l’adore!).


Pour nos balades avec elle, aujourd’hui nous sommes toujours prévoyants et avons investis dans un sac à dos pour chiens. Ainsi si Nala fatigue de trop, ou développe durant la balade des douleurs, nous avons possibilité de la mettre dans le sac à dos et continuer la balade . Tout le monde peut ainsi continuer de profiter.

Attention tout de même, cette méthode peu devenir très vite usante en fonction de la taille et du poids du chien qui repose sur vos épaules.

Lorsque le sentier le permet, j’ai revisité notre carriole de vélo pour qu’elle puisse accueillir nala et pouvoir la pousser ( tel une poussette).


Une des grandes difficultés pour Nala restent de monter et descendre de la voiture. Nos chiens voyagent en caisse de transport rigide, elles sont placée sur la banquette arrière de notre véhicule.

La voiture est plutôt haute, et s’il y a encore peu elle grimper facilement aujourd’hui elle réclame de plus en plus d’assistance ( patte avant sur le seuil de portière et regard vers moi).

Nous l’aidons donc à monter et descendre de la voiture. Je sais qu’il existe des rampes, je n’ai pas encore essayé, mais peu être est-ce une bonne solution pour éviter de se faire mal au dos en portant son chien.


En outre vous aurez compris qu’un vieux chien nécessite quelques aménagements dans son quotidien. Qu’il soit matériel, financier ou moral .

La vie avec un chien est formidable, et a mon sens peu importe l’âge du chien. Tout est une question là encore de compréhension de son chien et de ses besoins.

Votre chien vous à toujours accompagné, dans les hauts, les bas, et gardera surement sur vous un regard vrai, sans chichi.

N’est-ce donc pas à nous, humains, de se renseigner, d’apprendre et de continuer à œuvrer pour leur bien être?


Voici quelques photos de nos deux loulous en séance d'ostéopathie, pour du laser. avouez qu'on à un style d'enfer avec nos lunettes de protection =)





Nous espérons que cet article vous a plu .

Merci pour votre lecture.


On vous dis à bientôt pour un article sur le besoin de mastication du chien.


Pour rester informer de nos événements et articles de blog abonnez-vous à notre compte Instagram (lien juste en dessous)



40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page